Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Doyenné de Le Cateau Cambrésis

 

Coup dur...
 
 
1.                  Les enfants ayant fait de grosses bêtises, qu'allons nous devenir ?
Un prêtre nous a dit: continuez à travailler, à prier, à aider, à rester droits et vous verrez le temps arranger tout. Faites confiance à la Providence et ça c'est vrai.
 
2.                  Quelque temps après cet aménagement, j'ai assisté à une messe à la Basilique de Caudry et j'ai retrouvé certaines joies de la prière en groupe, de la communion, du chant et de la prière de celle qui vous porte tout au long de la semaine...
 
3.                  Ayant eu à vivre le handicap et le décès de notre petit dernier, nous avons toujours été entourés par notre famille, le pédiatre, la pharmacienne. Tous nous ont aidé à surmonter cette épreuve, ainsi qu'en pèlerinage de Foi et Lumière à Lourdes ou des jeunes qui nous accompagnaient ne savaient que faire pour nous. Nous devons beaucoup aussi à Notre Dame de Lourdes.
 
4.                  Devant la maladie grave (cancer), un médecin m'a rendue l'espérance car il ne m'a pas regardée comme une malade mais comme une femme qui pourrait vivre.
 
5.                  Pas de travail, un couple m'emploie 2h/semaine.
 
6.                  Oui je passe des moments très difficiles. Mais il y a des gens qui me viennent en aide par la grâce de Dieu, des amies, des associations. Il y a un ami qui fait tout pour moi par amour fraternel. Je remercie le Seigneur qui m'a mis sur ce chemin que ces gens puissent m'aider. Mais mon Dieu ne dort pas. Malgré ces moments de difficultés je ne cesse pas de prier parce que mon Dieu est toujours avec moi. Que le Seigneur bénisse tous ces gens. Amen. Carine !
 
7.                  Dans notre vie quotidienne nous vivons des journées très difficiles et pénibles avec notre fils. Il est très réconfortant de constater que quelques membres de la paroisse nous aident et prient pour nous.
 
8.                  J'ai été immobilisée pendant six mois pour une vilaine fracture et durant tout ce temps j'ai été aidée et entourée par des personnes auxquelles je n'avais pas pensé demander un service. Elles se sont proposées spontanément et cela m'a beaucoup touché tant sur le plan matériel que moral. Des liens se sont créés. Je ne pourrai jamais les oublier.
 
9.                  Je suis touché par le deuil. Dans une session retraite à laquelle j'ai participé dans un centre spirituel, l'équipe d'accompagnement m'a enseigné de nouvelles voies pour éloigner la tristesse et stopper la spirale de chagrin. Aller vers plus de vie.
 
 
 
 
Coup d'gueule...
 
1.                  Deux jeunes veulent une messe de mariage, seuls confirmés sur les 60 qui s'y préparent ont tout abandonné depuis des années. Refus du célébrant de célébrer une messe tant qu'ils ne prennent pas conscience qu'ils ont reçu 5 talents ...Ils sont en chemin de réflexion et très perturbés...
 
2.                  Quand les personnes âgées sont abandonnées par leurs enfants et les voisins.
 
3.                  Il y a encore quelques années, j'ai pu assister et vivre au sein de scènes de violences conjugales et extra conjugales. J'ai moi même été victime de coups et poussée par les évènements j'en ai également donné. Dans tous les cas, j'ai ressenti une injustice par rapport à certaines règles que je m'étaient imposée. Que les coups aient été mérités ou non, rendre le mal par le mal n'est pas toujours justifiable. La colère même refoulée l'emporte dans ces situations d'isolement et de repli sur soi après des violences.
 
4.                  Des jeunes veulent aider à la paroisse. Servants de messe, chants etc. Oh moi je veux bien. Souvent la réponse de celui qui veut tout diriger. Tu n'es pas de la paroisse, je ne te connais pas??? Vous appelez cela être chrétien? Moi pas et ça me donne à réfléchir.
 
5.                  Les églises devraient être accessibles pour les personnes à mobilité réduites(handicapées) principalement l'abbatiale du Cateau ou il y a une messe tous les dimanches.
 
6.                  Ce qui me peine le plus c'est de constater qu'à tous les niveaux les paroles ne sont pas en conformité avec les actes. Même là ou l'exemple de vie harmonieuse devrait être donné, existent des tensions, des jalousies et des rancœurs...
 
7.                  Comme il est difficile de ne pas juger ou de juger trop vite lorsqu'on approche des familles rangées dans des cas sociaux et pourtant il suffit d'un sourire, d'une écoute pour changer notre opinion alors que d'autres personnes restent dans leur jugement d'indifférence!
 
8.                  Des jeunes trop souvent sont exploités ou carrément escroqués par des employeurs sans scrupules! Seigneur prend pitié!
 
9.                  La maladie isole. Vous ne pouvez plus participer à la vie de l'église. Pour beaucoup vous n'existez plus. Pas de mot, pas de regard, pas de coup de téléphone, le vide complet...
 
10.              Au travail ou en stage se taire lors de vexations pour mieux s'en sortir. Mais cela m'ennuie. Écrasé par le fardeau trop lourd j'ai montré que vulnérable je ne tiendrai pas.
 
11.              En 2009 j'ai été victime d'un viol mais c'est triste à raconter. Mais comme je le dis dans toutes mes notes Dieu ne dort pas pour ceux qui l'invoquent. Le Seigneur m'a donné la force de me protéger contre tous. J'ai la paix dans mon cœur mais je n'en veux à personne . J'ai tout remis entre les mains de Dieu. Faites comme moi. Ne gardez pas des mauvais souvenirs en vous. Dieu est au contrôle de tout ! Carine !
 
12.              Nous connaissons quelqu'un qui aurait pu faire quelque mois de prison ferme pour un délit grave. Par contre dans les cercles politiques, quelque soit le délit encouru, de par leur immunité parlementaire, ils sont blanchis pendant un certain nombre d'années. C'est parfaitement scandaleux.
 
13.              Lorsque le maire de votre village vous ignore totalement car vous ne partagez pas ses convictions et de ne pas répondre à votre bonjour ce qui me révolte à chaque fois. Il est très sectaire pas très logique pour un maire !!!
 
 

Article publié par Michel LEMAIRE • Publié Mercredi 19 décembre 2012 - 11h23 • 1382 visites

Haut de page